Tourist Trophy : la course la plus dangereuse du monde !



La Tourist Trophy fait fantasmer autant qu’elle fait peur car le but de cette course n’est pas de gagner mais de rester vivant.

3 morts encore pour l’édition 2017. Chaque année, c’est l’hécatombe.
Tous les ans, sur l‘île de Man se déroule une course qu’on peut largement qualifier d’extrême et encore le mot est faible. Considérée comme la compétition de moto la plus dangereuse du monde, l’édition 2017 a une nouvelle fois fait des victimes.
Cette petite île située entre le Royaume-Uni et l’Irlande du Nord accueille une course pas comme les autres. La Tourist Trophy, c’est 60 kilomètres et 264 virages en pleine ville avec des motards qui roulent à entre 200 et 300 km/h dans les rues. À cette vitesse, la moindre erreur ne pardonne pas car les pilotes ne sont pas dans un circuit classique.
Plus de 255 morts depuis que cet événement existe et cette année a aussi eu son lot d’accidents ! En 98 éditions, cette course folle a fait aussi 14 morts parmi les spectateurs et personne n’ose remettre les règles de sécurité en question. Il devrait être impensable de ne pas être choqué par ces chiffres ou de revoir le règlement pour qu’il y ait moins de victimes mais personne n’a l’air de s’en préoccuper.

Cette compète mythique et réputée est aussi de loin la plus meurtrière, Alan Bonner (un irlandais de 33 ans), Jochem van den Hoek (un néerlandais de 28 ans) et Davey Lambert (un britannique de 48 ans) sont décédés lors de cette édition 2017 remportée par l’irlandais Michael Dunlop sur sa GSX-R1000 2017.
Les autorités de l‘île de Man coupent la circulation et on voit des bolides qui peuvent aller jusqu’à 330 km/h et même taper des jumps dans la rue, en toute tranquillité.

Voici quelques vidéos de cette épreuve extrême :