Mort de Georges Baetz, figure du ski français



Appelé « Canard », Georges Baetz est décédé ce jeudi 27 février à l’âge de 63 ans. Il avait participé à plusieurs coupes du monde sur différentes disciplines. Il restait très impliqué dans l’univers du ski.

C’est un touche-à-tout est une encyclopédie du ski qui s’est en allé ce jeudi 27 février. Georges Baetz est décédé l’âge de 63 ans. Appelé « Canard », ce dernier avait très tôt trouvé son bonheur sur les skis dans sa station de Courchevel, alternant entre ski alpin et saut à ski. Plus tard, il avait participé à une saison de Coupe du monde de ski alpin avant de se diriger vers le ski de bosses.

Auteur d’une deuxième place à Mont-Sainte-Anne au Canada au début des années 1980 dans cette discipline, il avait aussi participé à l’émergence du télémark et de tout l’univers freestyle dans le ski en France. Georges Baetz avait également été juge sur les premières compétitions de freeride, créateur d’événements, éditeur et journaliste radio.

« J’ai toujours été persuadé que d’essayer, voire s’épanouir, dans différentes disciplines, pouvait rendre meilleur dans celle qui préoccupe le plus, dans ta pratique reine » expliquait-il à Skieur Magazine dans une interview republiée hier en intégralité à cette adresse. « Tu te nourris de sensations proches mais à la fois différentes de ce que tu es habitué à vivre, ce qui fait forcément progresser dans ta recherche de perfection sur une discipline ciblée. Pour tout dire, je ne crois pas aux vertus de l’acharnement aveugle. »

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Georges “Canard” Baetz, Founder of The Black Shoes Festival in France passed away. He started the festival almost 30 years ago in Tignes, France. I had the privilege of being invited to the 25th annual festival a few years back with my crew. # There are many unsung heroes in Telemark that dedicate their lives to sharing the craft with those around them. Canard was one of these people. # Putting on 1 event is a feet. Putting on nearly 30 of them is super human. I am so grateful I had the chance to meet him and that he welcomed our FHL family to his event. # Love & Respect brother. Thank you for epitomizing the idea of spreading Telemark to those around you.

Une publication partagée par Josh Madsen (@joshnomadsen) le