Record historique : le premier homme à braver les pentes du K2 en ski



Le K2, c’est le plus haut sommet du monde après l’Everest. Personne n’avait encore jamais dévalé ses pentes en ski avant Andrzej Bargiel, un skieur et alpiniste polonais.

Ce dimanche 22 juillet, le skieur de trente ans a réalisé le rêve de plus d’un alpiniste. Il a relié à ski le sommet se situant à 8611 mètres jusqu’au camp de base du K2. C’est un exploit que beaucoup convoitaient mais il est le premier à le réaliser.

En effet, le K2 est le sommet le plus dur à grimper dans le monde. Cette montagne est surnommée « la montagne sans pitié » et ce n’est pas pour rien : selon les statistiques, une personne sur quatre trouve la mort en essayant d’accéder au sommet.

Même si il est moins haut que l’Everest, ses pentes sont beaucoup plus raides et surtout les conditions météorologiques sont bien plus compliquées. Personne n’a encore jamais réussi l’ascension de ce sommet en hiver.

D’ailleurs l’été dernier, Andrezj Bargiel avait fait une tentative de descente en ski le sommet, mais avait du rebrousser chemin à cause des trop mauvaises conditions météo. Cette année, il a eu plus de chances, comme on peut le voir dans la vidéo par drone tournée par son frère depuis le camp de base. Il a pu descendre sous un grand soleil, sur des pentes enneigées plutôt stables et avec un vent assez fort pour le gêner.

Après son ascension, l’alpiniste a fait une annonce par vidéo,il dit : « Je suis heureux, je n’ai plus besoin de revenir ici ». Le polonais est heureux de son exploit, et aussi rassuré. Avant de partir il avait fait part d’une crainte : ne plus avoir assez de forces pour faire la descente une fois arrivé en haut.

Le K2 se situe dans la chaine de montagnes du Karakoram, placée entre la frontière de la Chine et du Pakistan.