Rencontre avec Thibault Duchosal, organisateur du Winter Film Festival



Athlète, skieur, aventurier, producteur de films et organisateur du Winter Film Festival, Thibault Duchosal a plusieurs cordes à son arc. 

Nous l’avons rencontré sur ses terres, à Bourg Saint Maurice, alors que l’événement battait son plein.

The Rider Post : Le Winter Film Festival, c’est quoi ? 

C’est un événement qui est né il y a quatre ans. Parti d’une rencontre entre Jean Rochas, qui est le propriétaire du Cinéma Cœur D’or à Bourg Saint Maurice et moi-même. On partage avec Jean la même passion de l’image, du cinéma et du ski.

Au début le festival durait une seule journée, c’était un gros pari pour nous et le public a tout de suite adhéré. On a créé une association et des bénévoles nous ont rapidement rejoint et de fil en aiguille on se retrouve désormais à la quatrième édition : quatre jour d’événement, avec 80 films à l’affiche, une centaine de rideurs, athlètes et réalisateurs qui viennent présenter leur travail ». 

The Rider Post : Peux-tu nous expliquer la nouveauté de cette année : les masterclasses et les conférences ?

Thibault Duchosal : En effet, cette année on a trois masterclasses et quatre conférences organisées, avec un accès gratuit, c’est un phénomène assez rare pour le souligner. On a réfléchit sur plusieurs thématiques qui pouvaient intéresser notre public, comme par exemple la masterclass “optimiser une photo de smartphone pour les réseaux sociaux”.

https://www.facebook.com/winterfilmfestival/videos/171211533831999/

The Rider Post : Pourquoi le Winter Film Festival est différent des autres événements organisés dans la région ?

Thibault Duchosal : C’est vrai qu’il y a beaucoup de festivals dans la région. Chez nous, la principale différence est que l’on reste à taille humaine, cela donne une ambiance plus conviviale. Dans le village si tu croises un rideur connu, tu peux discuter, prendre un verre avec lui, et c’est pas forcément le cas partout.

https://www.facebook.com/winterfilmfestival/videos/777651962573908/

The Rider Post :Pourquoi cette volonté de vouloir récompenser les films avec des prix ?

Thibault Duchosal : Les prix font partis de notre philosophie de vouloir récompenser le travail de ces gens de l’ombre dans la production d’un film, qu’on ne met pas souvent à l’honneur. Une fois de plus, c’était une volonté de Jean et moi-même, de mettre en avant des personnes qui font un excellent travail et qui parfois ne reçoivent pas totalement la reconnaissance qu’ils mériteraient.

Cette année le Jury était composé de cinq belles personnes. Swan Perissé, humoriste et youtubeuse, Mickaël Bimboes, athlète du Freeride World Tour, Jerôme Leleutre, rédacteur chez Adrénaline de l’Equipe, Youssef el Achab, qui est l’organisateur du Marocco Adventure Film Festival et le président du jury, Andy Collet, qui a gagné le grand prix du festival l’année passée.