Un ado de 15 ans meurt suite à une session de parkour sur un train



L’accident a eu lieu en Lorraine, dans la gare de triage de Forbach. Le jeune Jonathan Greff, fan des Yamakasi a tenté de reproduire une cascade mais elle s’est terminée tragiquement.

Le collégien était très grand car il mesurait 1,90 et malheureusement il n’a pas calculé sa taille lors d’une session de freerun sur le toit d’un train. Sa tête n’étant qu’à quelques centimètres d’un caténaire, il a été électrocuté lorsqu’il a lancé son sac à dos puis Jonathan a été projeté par terre. Un arc électrique a traversé son corps et l’a grièvement blessé.  Emmené d’urgence en hélicoptère au centre des grands brûlés de l’hôpital de MercyJonathan n’est décédé que trois jours plus tard suite à des complications et un œdème au cerveau.
Sa mère affirme que c’était un gentil garçon avant tout et même s’il était également aventurier, il ne méritait certainement pas ce tragique destin.
Ce n’est pas la première fois que nous faisons un article comme celui-ci avec un jeune qui se tue en tentant de reproduire une scène de film ou une prestation d’un athlète de parkour. C’est la raison pour laquelle nous en parlons encore aujourd’hui. Le but est d’alerter les amateurs que ce que l’on voit dans les vidéos comme celles que nous publions régulièrement ici, est réalisé par des professionnels sur-entrainés et expérimentés.
Un gamin qui débute n’a pas ce savoir-faire ni l’accompagnement pour se lancer dans une session aussi risquée. Les pros du freerun calculent parfaitement les trajectoires et les risques donc n’essayez pas de les imiter car un drame peut vite arriver.
La preuve une fois de plus avec Jonathan Greff, un ado qui n’avait pas conscience du danger comme l’a souligné sa mère. RIP

 

L’anglais Rikke Brewer en train-surfing sur le toit du métro de la ligne 6 à Paris

 

Source www.republicain-lorrain.fr