Insolite : ramasser les déchets marins grâce à une pagaie-épuisette



Guillaume Barucq, un surfeur local de la Grande Plage de Biarritz, a imaginé un moyen de contribuer au nettoyage de l’océan.

Le surfeur n’est pas qu’un inventeur conscient de la pollution marine. Il est également adjoint à l’environnement à la mairie de Biarritz, médecin et créateur du blog surf prévention.

Le biarrot se sent concerné par la pollution marine, et plus particulièrement par les flots de déchets qui envahissent les plages régulièrement. Cette initiative est basée sur un constat : «  L’autre matin, je suis parti pêcher en paddle. Malheureusement, je n’ai remonté que du plastique. (…) Si nous sommes tous responsable du problème ( par nos actes de consommation), nous faisons tous un peu partie de la solution ( par nos gestes de ramassage et de sensibilisation) ».

 Guillaume Barucq a toute une organisation pour ramasser le plus de détritus possible : en plus de l’épuisette fixée sur sa pagaie, il emporte avec lui un seau à poissons accroché à son SUP grâce à un tendeur.

Il explique au magazine l’équipe pourquoi il souhaite démocratiser cette pratique : «  Je suis convaincu que c’est un moyen extrêmement efficace de ramasser les déchets plastiques. A l’heure actuelle, à Biarritz, on ramasse des déchets depuis des bateaux, munis d’épuisettes. Mais l’inertie de ces derniers est bien plus importante que celle des stand-up paddles, ce qui complique le ramassage du plastique. Si on s’y met à plusieurs, on pourrait être efficace notamment sur certaines petites pollutions. Je pense notamment aux zones rocheuses, ou encore aux lacs où l’on n’ose pas forcément mettre son bateau. De plus, c’est un moyen de nettoyer les océans 100% écolo ».