Brice de Nice 3 : l’avis de la rédaction



Voilà, c’est fait. On a vu ce fameux Brice 3 car il le fallait et puis je dois avouer que les bandes-annonces étaient vraiment hilarantes et donnaient envie.

Mais le résultats n’est pas fameux et ça on s’y attendait un peu quand même.
Un film réussi commercialement car la promo était énorme et il était impossible de passer à côté mais un flop concernant l’histoire le ressenti final. Un film dont le héros à un QI inférieur à celui d’une huitre, ça ne peut pas voler bien haut en principe mais ce genre de style cinématographique a fait ses preuves et fonctionne parfois.

Quand je vois comment le film se fait défoncer par tous les médias généralistes, je vais quand même essayer d’édulcorer mes propos et de rester objectif et constructif mais il est clair que ce film est pour moi un échec. Déjà, le soir de sa sortie, la salle était à moitié pleine seulement (à Paris) et la plupart des personnes présentes avaient quitté la salle avant la fin du film. Ce qui n’est jamais un très bon présage…

Le film commence avec un Brice très âgé qui raconte une histoire sur sa vie et cite les plus belles et prestigieuses vagues du monde (Jaws, Maverick, Belharra…). Et je me suis dit à ce moment là que les gars qui ont écrit ce film étaient bien renseignés et que des experts ou passionnés étaient dans le coin. Et bien non car ce fut la seule et unique fois du film où une allusion sur le monde du surf était réelle. Tout le reste du long métrage n’a aucun rapport avec le vrai univers et milieu du surf. Le public s’en fout un peu d’ailleurs et ça ne change rien au fait que ce Brice 3 n’est pas très drôle.
On peut comparer avec les films de Super-héros qui n’ont rien à voir avec les comics même s’ils ont le même nom et l’apparence. Ici aussi, on a l’apparence et le décor mais il manque l’esprit. Le surf c’est un peu plus qu’un idiot aux cheveux blonds sur une board. Mais on ne va pas juger le fait qu’on est à des millénaires du véritable esprit du surf car la cible du film est le grand public et les jeunes, pas les surfeurs cores et les fans de ce sport.

Si j’écarte le fait que je suis rider et spécialiste, je reste tout de même déçu par ce nouvel épisode de Brice de Nice. Je pense sincèrement que ce concept est drôle mais uniquement dans un court format comme un sketch ou un clip mais l’étirer sur une heure et demi, c’est trop long et on s’ennuie ferme.
Le coup du gars un peu bête qui casse tout le monde avec des vannes sur le physique, c’est marrant mais quand c’est à répétition, ça devient lassant voire usant. Je comprends que les gens aient eu envie de fuir la salle au bout d’un heure parce que malheureusement, toutes les scènes les plus drôles étaient dans la bande annonce donc on s’attendait à du lourd et on est bien déçu.
Par contre les acteurs (Jean Dujardin, Clovis Cornillac et Bruno Salomone) jouent super bien et sauvent le film par leurs interprétations souvent hilarantes même s’il manque souvent le bon gag qui va avec.

Donc si vous allez voir le film dans l’espoir de voir du bon surf, vous allez vite déchanter mais si vous vous rendez dans la salle pour vous « vider la tête » et rigoler un peu avec des scènes un peu téléphonées mais souvent insolites alors vous avez une chance de passer un bon moment. Un film à voir jusqu’à 12 ans max, ensuite c’est barbant.
Par contre j’ai beaucoup apprécié la reformation du groupe culte « Nous Ç Nous » et la bataille de Dragon Ball, il était important de le souligner.
Dommage que notre ami à la mèche blonde ne sache pas nager car là il risque clairement de prendre l’eau et de couler. Sans vouloir trop « casser » Brice, là je crois qu’on a « touché le fond »…