La France sur le toit du monde en triathlon et paratriathlon



Alors que les Français Vincent Luis et Émilie Morier ont remporté le titre mondial ce week-end à Lausanne, les Tricolores Elise Marc, Jules Ribstein et Alexis Hanquinquant ont fait de même en paratriathlon.

Le week-end a été prolifique en médailles mondiales pour les sportifs français. Alors que les Bleus ont écrasé la concurrence aux championnats du monde de VTT à Mont-Sainte-Anne au Canada, le clan tricolore a également ramené une belle moisson de breloques à Lausanne en Suisse à l’occasion des championnats du monde de triathlon et paratriathlon.

Chez les valides, Vincent Luis a fait le job pour aller décrocher son premier titre mondial. Le Français n’a pas remporté l’épreuve mais sa cinquième place lui a permis de remporter le général qu’il dominait depuis le début de la saison. Le triathlète de 30 ans fera partie des favoris lors des prochains Jeux Olympiques de Tokyo.

En U23, la Française Émilie Morier s’est imposée et a confirmé qu’elle devrait être une des prétendantes au titre lors des JO de Paris en 2024.

Pour les Jeux paralympiques de 2020 au Japon, la France pourra compter sur Elise Marc qui est aussi repartie avec l’or dans la catégorie PTS3. Elle a devancé la Russe Anna Plotnikova sur les 750 mètres de nage, 20 kilomètres de vélo et 5 km de course.

Chez les hommes, le paratriathlète Alexis Hanquinquant s’est imposé dans la catégorie PTS4 (déficiences modérées) et a réalisé le doublé (il était champion du monde en titre).  Enfin en PTS2, Jules Ribstein est lui aussi reparti avec l’or devant le Britannique Andrew Lewis et le Hollandais Maurits Morsink.